Actualités

Détail actualités

Date de l'événement
20/04/2020
Titre
Découverte : Histoire de tétras lyre dans le Vercors
Descriptif Court
Je suis l'emblème du Parc Naturel Régional du Vercors ! Bien sûr, il y a aussi la tulipe…
Mon plumage est particulièrement réussi, noir irisé de reflets bleu, et il contraste avec le dessous de mes ailes et de ma queue, de couleur blanche.
Pour peaufiner mon apparence, j'ai deux magnifiques caroncules rouge vif au-dessus de mes yeux ! De quoi charmer les poules de mon quartier !....
Image
tétras lyre dans le Vercors
Texte enrichi supplémentaire

J’habite au dessus de Lans en Vercors sur le plateau des Ramées entre clairières et lisières de forêts. Ici le un paysage compose une mosaïque de rhododendrons, de genévriers, et où les pins à crochets se mêlent aux épicéas et aux hêtres. J’annonce le lever du jour par mon roucoulement mélodieux. On me dit d’un caractère orgueilleux, conquérant, et plutôt agressif. Je suis le tétras lyre !...

Le nord du Vercors m’a paru être le petit paradis incontournable pour un volatile de mon panache !

Après avoir longé le chemin de grande randonnée, une table d’orientation, située au sommet du Moucherotte à 1900 m d’altitude, nous invite à contempler une vue imprenable sur toutes les Alpes !... Un tour d’horizon à 360 degrés !...
L’histoire nous raconte aussi l’attraction magique de ce lieu autrefois : le légendaire hôtel « l’Hermitage », accroché en équilibre sur la falaise sommitale, démonté en 2001 . Juste un peu plus bas trône le vertigineux tremplin de sauts à ski des jeux olympiques de Grenoble en 1968.
Aujourd’hui la nature a repris ses droits, ce qui me satisfait pleinement !...

Ici, en l’hiver, la neige recouvre la nature de son manteau blanc.
En animal illustre mais vulnérable, j’ai décidé : je reste sur place !... Pour me protéger du froid, je creuse un igloo et me repose pour économiser mon énergie. Les rudes conditions climatiques et la raréfaction de ma nourriture rendent ma survie difficile. Je suis sensible au dérangement… J’entends des pas de raquettes et des glissements de skis…Ouf ; ces randonneurs ne se sont pas approchés. Ils se dirigent vers la cabane !
Eh oui mon habitat, attire les randonneurs et les skieurs avides de liberté et de grandes étendues sauvages ! Pas toujours facile de se reposer tranquillement.

Le printemps revenu, je suis tout excité !... Je rejoins ma place de chant sur le plateau de la Molière pour courtiser « mesdames » et en découdre avec mes pairs… Ce célèbre plateau est l’endroit de rêve pour ma parade nuptiale !
L’été, une belle ambiance d’alpage au son des cloches des génisses en estive rend ce lieu magique; symbiose entre la nature, la faune et l’homme.
Lorsque du Nord au Sud je survole les crêtes et jusqu’à « Charande » à 1709 m, quel spectacle !!!... En bas, au milieu de la pelouse verdoyante, les marmottes se faufilent entre les grandes gentianes jaunes, se délectent de l’herbe grasse, pendant que les marmottons font des cabrioles à n’en plus finir !... Sans oublier les traquets motteux au sol, qui cherchent leur pitance et s’envolent dès qu’un chamois égaré rejoint au pas de course sa harde près de la forêt d’épicéas.
Même les Vététistes sont là-haut sur la crête ! Ils pédalent sans faiblir, le cœur léger, subjugués par cette traversée panoramique de plusieurs kilomètres.

Posé sur la branche accueillante d’un hêtre, je contemple la masse imposante du Roc Cornafion, au-dessus du Vallon de la Fauge à Villard-de-Lans. Tandis que les bouquetins se déplacent avec agilité de roc en roc, de nombreux congénères profitent de ce secteur exceptionnel, entre sous-bois et alpage bucoliques. Tout proche, le Col Vert à 1766 m, s’ouvre sur la grande muraille orientale du Vercors qui s’élève telle une forteresse.

Je regarde au loin, plus au sud, et me surprends à rêver à ce lieu féérique où d’autres tétras lyre ont élu domicile : la Réserve Nationale des Hauts Plateaux du Vercors ! La plus grande réserve naturelle de France ! Un espace de liberté unique, riche de sa biodiversité et de son pastoralisme. D’immenses étendues désertes de toute présence humaine sédentaire, et à juste titre, paradis du randonneur !... sans oublier Le Mont Aiguille, une des 7 merveilles du Dauphiné, paradis du grimpeur.
Moi le beau coq vaillant, je rêve de rejoindre un jour cet espace majestueux pour y passer l’hiver…

Le Vercors, territoire d’exception, nous attire, nous envoûte, et nous invite à découvrir toutes ses beautés et ses secrets…

Marie-Odile Ré, guide accompagnatrice Arcanson.

 

 

Actualités